Tribune inaugurale de la MSH: "Après les attentats, comprendre sans excuser: l'apport pour les sciences humaines et sociales"

À l'occasion de l'inauguration de la Maison des Sciences humaines (MSH) le 8 mars 2016, l'ULB accueillit Michel Wieviorka, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales de Paris et président de la Fondation de la Maison des Sciences de l'Homme pour une conférence inaugurale intitulée Après les attentats, comprendre sans excuser: l'apport pour les sciences humaines et sociales.

 

À la suite des attentats de Paris en novembre 2015, le Premier ministre Manuel Valls a dénoncé la "culture de l'excuse" développée, selon lui, par les sciences humaines et sociales lorsqu'elles tentent de comprendre et d'expliquer ce type d'événements. Il a ainsi exprimé une défiance qui circule dans l'opinion publique à l'égard des analyses sociologiques, philosophiques, historiques ou géopolitiques menées par des chercheurs et des intellectuels. Ceux-ci tentent pourtant de nous rendre compréhensible le monde qui nous entoure et de mettre à jour des contextes et des mécanismes, parfois cachés, sans la connaissance desquels ces événements ne pourront être ni pensés, ni critiqués, ni dépassés.

 

Le recteur de l'ULB, Didier Viviers présenta la Maison des Sciences humaines.

Julie Allard, professeure de philosophie du droit à l'ULB et directrice de la Maison des Sciences humaines présenta et assura l'animation du débat.

 

> En pratique:
Le mardi 8 mars à 18h sur le campus du Solbosch, bâtiment R42, auditoire Drion
Entrée libre
Cette conférence s'inscrit dans le cadre des Tribunes de l'ULB.

 

Affiche de la conférence