Conférence : "Des reliques et des hommes : de l'usage des reliques dans l'Ancien et le Nouveau Monde"

JEUDI 12 DÉCEMBRE 2013 À 17 HEURES

BRUXELLES – ÉCURIES ROYALES

Des reliques et des hommes : de l'usage des reliques dans l'Ancien et le Nouveau Monde

MONIQUE WEIS – SYLVIE PEPERSTRAETE

 

 

Palais des Académies

 

 

Ce cours-conférence se pencha sur une forme de piété un peu «  dépassée », mais qui a joué un rôle central dans la pratique religieuse pendant des siècles. Le culte des reliques est en effet une composante majeure du catholicisme au moyen âge et à l'époque moderne, tant dans l'ancienne «  chrétienté » que dans les Amériques. L'approche comparative nous a permis d'établir les constantes et d'interpréter les différences entre ces deux mondes à la fois si proches et si lointains. Nous ne nous contenterons pas de rappeler les pratiques de collection et de vénération dans leur diversité et dans leur évolution. Nous aborderons aussi les discours qui ont décrit, légitimé ou vilipendé le culte des reliques aux XVIeet XVIIesiècles.

        En ce qui concerne l'Ancien Monde (Europe occidentale), des études de cas confirmeront qu'au-delà des aspects religieux proprement dits, la recherche et le culte des reliques répondaient aussi à des enjeux de prestige, de richesse, de pouvoir et de mémoire. Ces pratiques alimentaient par ailleurs des discours polémiques, critiques et apologétiques, dont la ferveur verbale est emblématique de l'époque. Dans le Nouveau Monde (Amérique coloniale), les questions suscitées par le culte des reliques ne peuvent être dissociées de celles liées à l’évangélisation des Amérindiens. Nous verrons qu’alors que les missionnaires envoyés au Mexique étaient profondément divisés sur l’attitude à adopter, leurs nouveaux convertis s’approprièrent aisément des pratiques parfois très proches de celles qu’ils avaient connues à l’époque précolombienne.